Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L o i n

dimanche, 07 décembre 2008 | L o i n

Les violences ont repris, dimanche 7 décembre dans la journée, à l’occasion de manifestations de soutien aux immigrés clandestins qui ont dégénéré : à Thessalonique, deuxième ville du pays, la mairie, deux commissariats, plusieurs magasins et une banque ont été pris pour cible, les manifestants s’en prenant aussi aux véhicules des chaînes de télévision ou érigeant des barricades de poubelles enflammées.

A Athènes, plus de 2000 manifestants ont défilé en direction du siège de la police dans la capitale, des engins incendiaires étant lancés contre des magasins et banques, mais aussi un immeuble de bureaux gouvernementaux, la police usant d’importantes quantités de gaz lacrymogènes pour contenir les émeutiers.

Dimanche 7 décembre 2008 à la tombée de la nuit, des groupes de jeunes aux visages masqués par des cagoules ou des casques de moto ont renversé des poubelles et retourné des voitures pour construire des barricades dans les rues d’Athènes. La police a rétorqué avec des gaz lacrymogènes, provoquant de véritables scènes d’insurrection qui ont vidé les rues de la capitale grecque. Les médias locaux rapportent que plusieurs personnes ont souffert de problèmes respiratoires, mais qu’aucune blessure sérieuse n’a été recensée.

23:28 Publié dans Graal fiction, photolittérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : causse, politique, émeute

Les commentaires sont fermés.