Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au mur

mercredi, 10 septembre 2008 | Au mur

Dans mon sac, les images avaient souffert plus que je n'imaginais en partant. La pluie avait fini par tremper la petite boite noire en carton où je rangeais mes photos. Mais en dormant en forêt, pas loin de la voiture remplie de livres, j'avais gardé la besace de l'armée suisse où je range mes carnets, les photos que j'emporte avec moi dans les villes - traces d'amour comme un musée des sentiments - et puis cette boite en fer où je range crayons et pinceaux, tout l'outillage qu'il faut pour trafiquer mes images. Arrivé à Arles, j'accrochais la photo détrempée à la muraille qui sert de berge au rhône, à hauteur de l'épave où des plongeurs continuaient leurs recherches dans l'épaisseur de la vase.

10:40 Publié dans Avant l'amour, nourritures terrestres | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, photographie, littérature, photolittérature

Les commentaires sont fermés.